Mairie de Bouvignies
Le site officiel de la mairie de BOUVIGNIES
Le Calvaire

Un calvaire est une croix en plein air, commémorant la passion du Christ. Celui de BOUVIGNIES est situé sur une butte artificielle d’environ 20m de diamètre et de 4m de hauteur. Il est protégé sur l’arrière et les côtés par un rideau d’arbres de la variété robinier ou faux acacia.

Sur la carte postale du début du siècle, l’on aperçoit la croix en chêne déjà connue en 1789, avec une base de briques, et sur la droite une lanterne sur pied probablement destinée aux cierges.

Sur l’autre photographie datant de nos jours, l’on distingue une nouvelle croix qui remplace l’ancienne trop vétuste. Elle est fabriquée par Albert ELOIRE maréchal-ferrant et son neveu Laurent ELOIRE, et inaugurée en 1930 après bénédiction à l’église (la croix du nouveau cimetière est fabriquée dans le même style par Jean et André DELRUE et inaugurée en 1948). Les briques du soubassement sont cimentées, et l’on a scellé dans la base les noms des membres de la jeunesse catholique de la commune. Un escalier de pavés est ajouté, ainsi que deux chapelles érigées en 1928 par Jean Baptiste DUBUISSIEZ, comme l’indique une plaque de céramique. Celle de droite contient une statue de Notre Dame de Lourdes offerte par Cécile HADOUX, et celle de gauche une statue de sainte Thérèse donnée par Céline WARTELLE – CARPENTIER.

Jusqu’en 1965, se déroulent les trois jours précédant l’Ascension dès 7 heures du matin, les processions « des rogations » consacrées à la bénédiction des champs, fruits de la terre. Toutes les rues du village sont empruntées, et le mardi, le parcours passe rue des Pronelles, Coperce, et du Petit Hem, avec une halte au calvaire et retour vers l’église.

Bernard MONNIER ( Juin 2001 )

Sources :
– AINSI ONT VECU LES BOUVIGNIENS : 1070-1988 – Marcel BONVIN – C.A.T. imprimerie – Lille 1989 – 175 pages.
– Cécile HADOUX
– Béatrice et Achille VALIN
– Jenny DEFONTAINE