Mairie de Bouvignies
Le site officiel de la mairie de BOUVIGNIES

Madame, Monsieur,
Chers amis,
Chers Bouvigniens,
 
Les mois passent et les difficultés perdurent. Les Français souffrent de la crise sanitaire et sont très inquiets face aux attentats qui se poursuivent.

Je pense aux familles meurtries, à tous ceux qui souffrent, aux entreprises en difficulté et à leurs salariés, à ceux qui sont au chômage, à ceux qui subissent de lourdes pertes financières et sont inquiets pour la « fin du mois », aux commerçants, aux personnels médicaux en première ligne et confrontés à la détresse et à la mort, aux personnes qui se retrouvent isolées…

Malgré ces difficultés, nos services publics restent actifs. Votre mairie est ouverte, tout comme nos écoles qui accueillent les petits Bouvigniens. Les services de cantine et de garderie sont assurés. Notre médiathèque fonctionne en mode Click & Collect.

Je tiens donc à remercier le personnel enseignant des deux écoles qui assure l’éducation de nos enfants dans les conditions que l’on connaît, ainsi que notre personnel communal, maillon essentiel entre le service public et nos concitoyens pour la garderie, la cantine, la médiathèque, la mairie et l’entretien de notre commune. Je remercie également les élus pour leurs mobilisations pendant cette crise : contact régulier et aide aux personnes vulnérables et isolées, distributions gratuites de masques le samedi 31 octobre aux jeunes puis seconde distribution à chaque enfant dans nos écoles, informations régulières des bouvigniens sur l’évolution de la situation sur le site web communal et sur notre nouvelle application PanneauPocket…

Comme lors du premier confinement, nous allons aider les entreprises en difficulté. Une concertation va être engagée avec l’intercommunalité pour la définition des critères d’attribution de ces aides. L’intercommunalité participera sans doute elle aussi à l’aide apportée. J’invite les habitants de notre commune à privilégier les entreprises de notre commune. Elles sont recensées sur le site de la mairie et dans ce journal. Elles apportent un service de qualité et leur compétence est reconnue.

Nos associations sont pénalisées elles aussi. Elles sont à l’arrêt ou fonctionnent au ralenti. Pour les aider, nous avons subventionné toutes les demandes. Ce qui représente un effort pour notre collectivité à hauteur de 28 000 €.

J’espère que le bilan de ce confinement sera positif. J’invite tous les bouvigniens à le respecter parfaitement. Plus nous ferons les gestes barrières, plus nous sauverons de vies. Malheureusement, il faudra encore beaucoup de temps avant de trouver le vaccin qui nous permettra de sortir véritablement de la crise sanitaire.

Dernièrement, de nouveaux attentats ont eu lieu sur notre territoire. Un enseignant a été lâchement assassiné. Un acte abject ! A travers ce professeur, c’est la liberté même de penser, qu’il enseignait à ses élèves, qui est attaquée. La liberté d’expression doit être protégée et réaffirmée. Bien sûr, il est vrai que les caricatures peuvent blesser, mais cela ne doit pas engendrer la violence.

Quelques jours avant les fêtes de la Toussaint, j’ai reçu une circulaire du M. le Préfet appelant au renforcement des mesures de protection des lieux de culte. Ce que nous avons fait. Peu de temps après, c’est un édifice religieux à Nice qui a été la cible de fanatiques. Encore trois innocents assassinés et des familles terriblement meurtries !

Pourtant, nous devons être fiers de nos racines, de notre identité et de nos valeurs. La laïcité c’est le respect des uns et des autres. Nous devons absolument rester fermes et ne rien sacrifier à la liberté.

Nous constatons tous une montée de l’agressivité dans notre société. Et même ici, dans notre commune, je gère régulièrement des conflits entre voisins qui sont de plus en plus nombreux et je vois que les incivilités augmentent.

En ce début de mandat, nous avons mis en place un règlement intérieur du Conseil Municipal qui laisse un encart pour la liste d’opposition « BOUVIGNIES autrement » dans ce journal. Je vous laisse le soin de le lire. Je tiens à préciser que je n’autoriserai aucune agression, diffamation, irrespect dans ce bulletin.

La liste que je dirige « Bien vivre à BOUVIGNIES », se réserve bien évidemment un droit de réponse. J’en profite donc pour préciser quelques points qui me semblent très importants :

• Nos enfants bénéficient d’une nouvelle cantine garderie (plus de 700 000 € investis en 2016).

• Le centre aéré est très apprécié, il coûte 23 000 € de transfert de charges par an auprès de la communauté de communes.

• Chaque année, nous subventionnons la classe de découverte, l’OGEC (école du Sacré Cœur) et toutes les associations qui s’occupent des jeunes.

• Pour le city stade et l’aire de jeux, j’ai évoqué à plusieurs reprises les raisons du report du projet : nous avons saisi l’opportunité d’acquérir un bien idéalement placé pour y installer notre future maison médicale et paramédicale. Comme annoncé dans notre programme électoral, nous associerons les jeunes dès la reprise de ces deux projets. Il ne s’agit pas aujourd’hui de « bricoler » quelques rondins à la « va-vite » puisque nous devons prendre en compte la sécurité de nos enfants. Par exemple, nous venons de remplacer les buts de notre complexe sportif. Une vérification est réalisée régulièrement par un organisme de contrôle. Il en sera de même pour l’aire de jeux et le city stade.

• Nos jeunes ne sont donc assurément pas oubliés de notre gestion communale.

Enfin, je souhaite terminer cet édito par quelques projets en cours :

Vous trouverez dans ce journal une enquête, lancée par M. KOZON, sur la création d’un commerce associatif à Bouvignies. Si ce projet vous intéresse, veuillez retourner le document en mairie rapidement.

En partenariat avec l’école Pigeon Vole, nous avons travaillé à la constitution d’un Conseil Municipal d’enfants. Celui-ci statuera dans un premier temps sur des questions scolaires et sera ensuite élargi à des aménagements communaux.

Notre projet de nouvelle maison médicale avance. Le choix de l’architecte a été voté en conseil municipal et le montage financier est en cours. Nous allons prochainement délibérer pour obtenir des subventions et le projet sera déposé pour la fin de cette année.

Pour le béguinage, l’achat des terrains en ce début d’année nous a permis la signature d’une convention. Avec l’EPF (Etablissement Public Foncier), nous sommes en train de rédiger un appel à projets pour le choix d’un bailleur.

Prochainement, nous allons installer des bancs sur le territoire communal. Nous allons aussi ajouter des points lumineux dans certaines rues et aménager un éclairage du cheminement piétonnier au stade.

Enfin nous renforçons la sécurité routière. Un plateau avec chicane est en cours d’aménagement rue du Petit Pavé. Il devrait faire baisser la vitesse à cet endroit. L’an prochain (notre dossier ayant été enfin retenu par la région), nous allons améliorer la sécurité aux abords de nos écoles par la pose de mobilier urbain supplémentaire.

Tout cela pour que chacun puisse continuer à bien vivre à Bouvignies tout simplement.

Votre dévoué Maire
Frédéric PRADALIER